paule magnan

L’ENFANCE MUSICALE

Paule vient au monde alors que son père étudie l'anthropologie et sa mère la sociologie. Elle est initiée au jazz, au blues et au rock dès son enfance.

À l’âge de neuf ans, ses parents lui offrent sa première guitare classique et l’inscrivent à des cours privés auprès de Claude Lassonde, un jeune guitariste particulièrement éclectique. D’une grande timidité naturelle, Paule découvre avec ce premier «prof», qu’elle possède un véritable talent et qu’elle peut se faire confiance en musique.

  • « Je jouais dos aux gens tellement j'étais gênée… sauf devant mon professeur Claude Lassonde, à qui je dois beaucoup. »

Son goût pour l'écriture a commencé très tôt, dès l’âge de 11 ans environ, où elle écrivait sa première petite pièce classique. À 13 ans Paule fait les auditions pour le conservatoire, question de se faire évaluer.

  • « Les autres qui auditionnaient à côté de moi avaient de la barbe. » Le résultat fut positif.

À l'âge de 15 ans elle écrit ses premiers textes et deux ans plus tard, en 5ième secondaire, deux seront publiés dans un recueil de poésie. Cette année là Paule achète sa première guitare électrique et accepte d’être en charge de la partie musicale pour le show de fin d'année.

  • « Je jouais du classique sur mon électrique… et j'avais une brosse sur la tête… »

LES ÉTUDES EN MUSIQUE

Après avoir fait un DEC en sciences humaines, Paule en fait un autre en musique. Au début de toutes ces années de cégep, son penchant pour la littérature est aussi fort que son goût pour la musique.

  • « Mais à la fin de ma première année en sciences humaines, j'ai assisté à un jam de funk qui m'a jetée par terre… le lendemain j'ai décidé que je ferais les auditions pour étudier en musique. »

Depuis, sa pratique de la musique n'a jamais cessé. Après le cégep, Paule auditionne pour les études universitaires; elle fait partie des deux guitaristes acceptés sur les 70 candidats. Elle fait donc son baccalauréat à l'Université de Montréal en interprétation jazz. Elle s’inscrit en parallèle à des cours privés auprès de guitaristes de réputation; dont Neil Smolar, avec qui elle étudie, entre autres, l'harmonisation et l’écriture. Parallèlement aux études, elle a fait des années de rhythm n'blues dans les bars.

  • J’avais un band avec mes amis et on s’est trouvé une gig steady 3 soirs semaine tout un été dans le Vieux Montréal, comme house band. On faisait 1 ou 2 semaines avec chaque chanteuses : Lara Fabian, Luce Dufault, Kim Richardson, et d’autres pas encore connues à l’époque… Je suis alors, chef d'orchestre, back vocal et guitariste. À cette époque, Dan Bigras  (pas connu non plus) jouait en duo dans les bars avec Luce.  Il est donc venu nous voir jouer et m'a dit « J'va t'engager un jour».

    Ce jour est arrivé assez vite alors qu'il m’a demandé de jouer sur « Tue-moi » et « Mary Raspberry » de son album «Tue-moi». Et tant qu'à y être, sachant que je chantais, il me demande de venir faire une session de voix en studio avec Lulu hughes et Luce Dufault. Je chante donc sur « Mary raspberry » la note dans le «pit».

    Par la suite, Dan m'a engagée comme choriste et guitariste pendant 7 ans sur sa tournée et en studio sur ses albums. C'est à cette époque que j'ai appris à chanter, à coller un vibrato sur celui des autres, et on me disait que je chantais «juste» de façon naturelle.

    « J'ai commencé à «tripper» sur le jazz vocal dans ces années et c'est avec ce style musical que j'ai le plus appris à chanter tout en ajoutant des cours privés de chant à mes années de back vocaux avec plusieurs artistes. »

LA VIE PROFESSIONNELLE DE GUITARISTE

Depuis plusieurs années Paule accompagne des artistes, fait aussi de la télé et du studio (guitariste sur plusieurs albums.)

Entre autres : elle a été dans le House Band de l’émission FUNNOIR avec Normand Brathwaite, elle a été reçue à Belle et Bum comme artiste invitée à quelques reprises et elle a fait partie de l’émission L’Heure de Gloire animée par René Simard. Elle a également participé à plusieurs autres émissions de télévision et de radio…

Elle a aussi fait partie du House Band du show de la Fête Nationale animé par Normand Brathwaite pendant 10 ans.

Elle a fait partie intégrante du groupe TSPC. En plus d’y jouer de la guitare, elle s’est impliquée dans l'écriture et la réalisation. Cet épisode aura une durée d’environ 7 ans. Il en résultera 2 démos et 1 album.

Depuis 2008, elle a réalisé des projets pour d’autres artistes, elle a composé la musique de l’émission «Beauté express», elle a fait des spectacles comme guitariste et directrice musicale, dont le «Festiblues» 2010.

L'AUTEURE-COMPOSITEURE-INTERPRÈTE

  • « Mon premier show comme chanteuse avec mes chansons, remonte à 1999 sous le nom : « Paule Magnan et les Miniweeets ». »

En mai 2005, Paule sort son premier album solo intitulé «Les Machines»; elle le co-réalise avec Rick Haworth. Une série de spectacles de cet album a suivi pendant un peu plus de deux ans.

Au cours de la dernière année, elle ajoute certaines de ses nouvelles chansons à son nouveau spectacle, question de les tester avant les enregistrements en studio.

Son 2e album, « Futile Résistance » est sorti depuis le 31 mai 2011. Cet album mixé et co-réalisé par Gus Van Go et Werner F, propose un son plus rock que le premier afin de se rapprocher du son «décapant» de son spectacle. Les ambiances et les textures sonores sont variées. Souvent inspirés d’observations et de préoccupations sociales, les propos dénonciateurs portent à la réflexion. Ils sont parfois teintés d’humour, de cynisme, parfois ils sont plus cinglants… On y retrouve également une reprise de TSPC (petit clin d’œil) et une reprise du succès de Daran « Dormir dehors ».

La tournée de spectacles commence à l’automne 2011.